Tu seras championne et top-model ma fille

Sexisme ordinaire un soir de finale, un journaliste de la BBC commente non pas la victoire de Marion Bartoli à Wimbledon, mais son physique « atypique » pour être gentille.

Le journaliste, lui a été plus cash en direct.

Il s’est excusé après coup mais le mal était fait.

Comme d’habitude.

Et si ce n’était que la première fois, mais non. Tous les ans à Roland Garros, nous avons le droit au journaliste télé qui lâche le sempiternel « et notons la très jolie tenue de cette superbe jeune femme…. »

(je parle de Roland Garros parce que c’est un des rares évènement sportifs que je regarde, mais je suppose que c’est pareil ailleurs).

….

A chaque fois, je pique une crise toute seule devant ma télé devant cet amoncellement de crétinerie.

Qui signifie que

1/ Une femme doit être sexy pour réussir. Donc une femme en général et une sportive en particulier doit être en plus blonde avec de longue jambes sinon elle n’est pas une vraie championne.

2/ Elle doit en plus porter une tenue sexy pour mettre ses longues jambes en valeur, c’est mieux.

3/ Si elle pouvait faire une petite gâterie en prime au commentateur ce serait bien en prime.

 

Certes un physique avenant est un plus dans la vie, ne nous voilons pas la face. Mais ce qui est particulièrement exaspérant c’est qu’on entend rarement des commentaires sur les jolies fesses rebondies du bogosse en short dans les commentaires sportifs.

Peut-être aussi parce qu’on compte les femmes sur les doigts de la main dans cette profession.

La femme doit être sexy en tenue de sport et ne sait pas parler de basket ou de hockey sur glace, tout le monde le sait.

 

Pour revenir au physique « atypique » de Marion Bartoli, il l’est, pour une sportive. Un peu bouboule, pas très gracieuse, et pas très avenante, non plus.

Ca ne l’a pas empêchée de gagner Wimbledon. C’est tout ce qu’on lui demande. Pas de poser en maillot de bain en couverture de Vogue.

Pour retourner le problème est-ce qu’on demande à Andy Murray, qui a gagné chez les hommes d’être un canon international ?

Non. Et pourtant. Si on veut aller sur ce terrain, il y aurait à dire : un dirait un croisement de hobbit et de girafe qui aurait grandi trop vite.

Et en prime il perd ses cheveux.

Pas super glamour, le gars.

Pourtant, lui ne peine pas à trouver un équipementier qui le sponsorise, à la différence de Marion Bartoli, qui, jusqu’à il y a deux ans peinait pour trouver des sponsors, malgré son classement bien supérieur à d’autres joueuses françaises moins douées, mais plus photogéniques. Son caractère un peu particulier n’explique pas tout, voir ici

Je n’ai rien contre les sportives sexy, bien au contraire, une jolie fille c’est toujours agréable à regarder.

Mais j’en ai un peu ma claque qu’au 21ème siècle on évalue ENCORE plus les femmes en fonction de leur physique que de leurs capacités intellectuelles ou physiques.

Dans le sport en particulier, et tous les autres domaines en général.

Sinon je peux aussi dire que tous les commentateurs sportifs sont des gros blaireaux incultes et bas du front.

Je suis sexiste du journaliste sportif.

40 partout, service à suivre.

IMG_1868.jpg

(Un commentaire sur la tenue de Novak, peut-être ?)

(la photo est de moi à Roland Garros l’année dernière c’est pour ça qu’elle est prise d’un peu loin)