Le goût des autres

C’est vrai je m’éloigne un peu du monde des blogs.

Le trou noir des 6 derniers mois n’a pas non plus aidé à vouloir raconter mes grandes et petites histoires dont j’avais l’impression, à tort ou à raison, qu’elles ne passionnaient plus grand monde, moi compris.

Et puis, je suis aussi sortie dehors voir si l’air y était plus léger.

De fait, l’air n’y est pas plus léger mais au moins, c’est de l’air.

L’avantage de retourner dans la vraie vie c’est que tu peux faire plein de nouvelles rencontres. Avec qui tu peux débattre en face à face au lieu de le faire par écran interposé.

Samedi soir, je n’avais absolument pas prévu de sortir après une semaine chargée, avec un tournage pour la télévision dont on reparlera en temps et en heure.

A ce stade arrive évidemment l’inévitable SMS « tu fais quoi ce soir ? ». Auquel tu réponds « rien » et c’est le début de la fin.

Tu te retrouves chez un couple, dont la partie féminine fait de très jolies créations picturales, et que tu ne connais ni d’Eve ni d’Adam à discuter autour d’un buffet de choses et d’autres jusqu’au moment où le débat arrive sur la musique.

En gros, les personnes présentes déploraient la faible qualité de la programmation musicale en France.

Un des invités affirmant que si on réussissait à « éduquer » les gens ils finiraient par aborder des pièces musicales plus sophistiquées que Goldman ou David Guetta.

Note bien que dans un monde idéal ce serait mon voeu le plus cher, je déteste Goldman qui écrit la même chanson depuis 40 ans et Guetta qui se contente de mettre son nom sur des musiques écrites par d’autres.

Mais immédiatement après j’ai pensé – et dit – deux choses.

1/ Même si on « éduquait » les gens, je ne suis pas certaine que tout le monde puisse apprécier la musique expérimentale OU le death metal. Et tant mieux d’ailleurs. Ce n’est pas souhaitable. Si on avait tous les mêmes goûts, on s’ennuierait très très fort.

2/ Qui sommes-nous pour prétendre imposer des canons de bon goût à la terre entière ? Après tout si Céline Dion ou André Rieu filent des émotions à leur public, c’est le principal. Je ne suis pas obligée de les écouter. Je peux aller farfouiller dans les bacs de disques réels ou virtuels pour me faire un stock de musique expérimentale ou de death metal si c’est mon truc.

Je resterai éternellement snob avec un certaine suffisance vis à vis du mainstream, je le reconnais volontiers. 

Je suis plutôt culture pop que chanson populaire et mes goûts me rapprochent plus des expressions borderline que du grand public.

Néanmoins, je viens de réaliser sur le tard que je n’ai aucune légitimité à imposer ces choix plus pointus et moins accessibles à mes contemporains sous prétexte que je suis seule détentrice du bon goût.

C’est bien aussi de respecter le goût des autres. Même si on l’exècre. C’est le début de la démocratie et de la tolérance.

Ce qui ne m’empêchera pas de crier de temps à autres « untel ? Mais c’est de la MAYRDE ».

On ne se refait pas, Germaine.

10986274_794334637309937_1998583766_n

 

(j’aime beaucoup ce tableau, je me demande si je ne vais pas l’acheter à l’artiste chez qui nous étions samedi soir)

4 thoughts on “Le goût des autres

  1. Bonjour, je suis entièrement d’accord avec vous nous ne pouvons imposer nos goûts et nos valeurs même s’ils sont supérieurs aux autres ! Pourtant nous ne pouvons nous empêcher de juger et ça c’est la nature humaine ! Si je peux me permettre et puisque nous sommes en plein coeur du sujet , je n’achèterais pas ce tableau ! Voyez je ne peux m’empêcher de mettre mon grain de sel….. Ravie de vous retrouver !

  2. Mon arrière grand-mère avait coutume de dire avec un certain dédain paraît-il : « À chacun son mauvais goût. » Et ça me fait beaucoup rire même si je pense simplement : « À chacun ses goûts ». Mais comme le dit si bien Corinne, nous avons tous tendance à porter des jugements de valeur qui ne font référence qu’à nos propres codes.
    Bonne journée Emanu et Corinne ! :-)

  3. Prenez-moi pour une réac ou pas, mais la musique de Carla Bruni, je ne comprends pas, je ne comprendrai jamais …! Je préfère limite écouter du métal ou je ne ne sais quoi d’autre de fou mais Carla…non, vraiment; j’opte pour Guetta et Goldman et de loin:))
    Bises ma belle!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *