Let’s rock les casseroles

J’ai quelques passions dans la vie. La bonne nourriture par exemple, il m’arrive même parfois d’écrire dessus (oh ça va je peux faire un peu d’auto-promo quand même).

Et la musique.

Un peu antinomiques et parfois irréconciliables même si on peut mitonner une blanquette de veau sur Royal Blood ou un café gourmand sur du Francis Cabrel.

Non, pas Francis Cabrel, excusez ce moment d’égarement, je vais vérifier le dosage de mes médicaments.

Un café gourmand sur Marvin Gaye. Oui, définitivement, Marvin Gaye sied à merveille à la confection du café gourmand.

Mais, a priori, relier une cocotte-minute avec un solo de guitare était un peu un grand écart hasardeux.

Et pourtant. Quelques foudingues ont jugé il y a quelques années que les deux pouvaient faire une combinaison intéressante.

Ce qui a donné naissance au festival « Les Francos Gourmandes » à Tournus en Bourgogne.

IMG_1520

Qui a rapidement trouvé son public d’amateurs de bonne chère et de décibels.

Après 3 éditions couronnées de succès, 18 000 spectateurs en 2014 et 3 parrains de renom (Jean-François Piège, Christophe Michalak et Yves Camdeborde), c’est la chef
Flora Mikula  (Auberge Flora) qui reprendra les rênes de cette 4ème édition qui se déroulera les 12 et 13 juin.
IMG_1522
Une édition  résolument féminine pour cette édition 2015  où Flora Mikula sera accompagnée d’une génération de femmes chefs et où les chefs masculins joueront (volontairement) les assistants cuisiniers pour une fois. Au programme, la fine fleur de la gastronomie française, des chefs étoilés et des Meilleurs Ouvriers de France, dont entre autres Christelle Brua, Cédric Burtin, Yves Camdeborde, Vivien Durand, Maitena Erguy, Romuald Fassenet, Didier Goiffon, Sylvain Guillemot, Xavier Isabal, Arnaud Lannuel, Cyril Laugier, Stéphanie Le Quellec, Julien Lemarie, Lionel Levy, Valéry Meulien, Vanessa Robuschi (Top Chef 2015), Géraldine Rumeau, Maria Jose San Roman, Carinne Teyssandier et Philippe Urraca.

Tous viendront exprimer leur talent sur la scène des Chefs en Folies, théâtre de la cuisine où la gastronomie se transforme en véritable spectacle pour le plus grand plaisir des festivaliers ! Un spectacle animé par le journaliste et critique gastronomique, Sébastien Demorand ! Sans oublier les foodtrucks et les trésors culinaires de Saône-et-Loire et de Bourgogne pour des papilles gourmandes et curieuses. Sur la grande scène, cette année, les cuisiniers viendront s’affronter dans des battles amicales en direct et sur grand écran pour que tous puissent apprécier tous les détails de la confection des plats. Les Food Trucks seront sur le thème du burger avec un challenge du meilleur burger gastronomique.

 

A ceci viendra s’ajouter un village gourmand en bord de Saône autour de planchas de poularde de Bresse, un goûter gourmand organisé pour les enfants et un concours de cuisine pour les femmes amatrices avec un jury oh combien compétent : des femmes de chefs qui, elles aussi, seront à l’honneur.

Et un panier spécial Franco Gourmandes concocté par Flora Mikula autour du thème de la Méditerranée et vendu sur le site en quantité limitée. Le panier comporte

– Volaille fermière de Bourgogne rôtie, citron confit, sumac, taboulé à l’orientale
– Crème de pois chiche, sésame grillé
– Caviar d’aubergine, compotée de tomates, câpres, olives
– Crémeux amande, compotée de pommes, fleur d’oranger

(j’en ai eu un en avant-première, détestez-moi, c’est délicieux).

IMG_1532

IMG_1527

(le crémeux amande, un pêché total qui devrait être interdit) (ou pas)

Côté musique, une programmation de qualité  avec des talents confirmés et de jeunes espoirs prometteurs dont Asaf Avidan, Mika, Fauve Sinsemilia, Luce et Mathieu Boogaerts, Petrhol, Skrib, Gary et Jeanette Berger

Luce dont l’album fait un carton actuellement était d’ailleurs présente, et fleurie, à la conférence de presse.

IMG_1525

 

Evidemment, avec un tel programme, ce festival est fait pour moi. J’ai donc décidé de foncer me bourrer l’estomac de bonnes choses et les oreilles de musique en dansant jusqu’à l’aube avec des fleurs dans les cheveux dans les prairies Tournusiennes.

Coachella n’a qu’à bien se tenir. C’est pas les yankees qui vont nous battre avec leurs hot dogs gras.

Vous aurez donc éventuellement un épisode de « Manu en immersion dans les festivaux » en juin.

Ca risque d’être intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *