Parfois, je me prends pour un auteur de chansons

Y’a pas de petits voyages, Il n’y a que de grands départs,

Tu plies tes affaires, mais là c’est moi qui pars

Trop de temps, trop de mots, trop de vêtements

On a loupé une marche, je suis tombée, je sais plus quand

Ca me mine, ça m’arrache, ça fait des trous partout

Je vais te jouer un sale tour, je vais mettre les bouts

 

J’aimais tes chemises, je les aime plus

C’est simple, c’est compliqué

J’aimais ton parfum, je l’aime plus

C’est ça la vérité

 

Je regarde mon sac vide, je sais pas quoi mettre dedans

Je te laisse les souvenirs, je sais pas mettre de gants

Des gants j’en ai pas t’façon,

Je les ai perdus en route

J’ai froid au mains l’hiver, j’ai froid au coeur l’été

Et même pas le courage de dire la vérité

 

Je suis une garce, une mauvaise fille

Une de celles qui se barrent en courant

Sans parler, sans rien dire, sans compter

Je laisse mes rêves sur le paillasson

Et je prends la tangente

Avec juste mes fringues et mes clés

 

J’aimais tes chemises, je les aime plus

C’est simple, c’est compliqué

J’aimais ton parfum, je l’aime plus

C’est ça la vérité

hide_how-to-disappear

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *