Sweet Jane

J’ai récemment vu une interview de Jane Fonda qui m’a totalement conforté dans ma philosophie.

A Cette femme sublime de 77 ans, qui a eu des vies multiples, et qui est certes un peu retouchée, mais qui ne ressemble néanmoins pas à certaines de ses consoeurs qui tiennent plus du mérou après un marathon aquatique plutôt que d’afficher leurs rides, on demandait « qu’est-ce qui vous rend aussi belle ? »

Elle a répondu « la curiosité ». « La curiosité rend belle, elle évite d’avoir un visage figé et aigri et maintient tout votre être en éveil en permanence ».

Avant de conclure « ne renoncez jamais à rien, n’abandonnez jamais, la vie vous réserve de belles surprises à tout âge »

(en gros).

C’est exactement ce que je pense. Très exactement.

A toutes celles et ceux qui, passé un certain âge, renoncent parce que « ce n’est plus pour moi » je répondrais un « non » ferme et définitif.

Il n’y a pas d’âge pour essayer, pas d’âge pour commencer et recommencer, pas d’âge pour apprendre de nouvelles choses, pas d’âge pour découvrir, s’émerveiller, essayer, se planter, repartir, repartir à zéro et faire des choses qu’on avait jamais osé faire avant.

Et surtout pas d’âge pour sortir de sa zone de confort et prendre des risques.

Peu importe ce que les gens pensent autour de vous. Ne vous laissez pas mettre dans un case, une boite, une catégorie. N’abandonnez jamais, ne renoncez à rien.

Surprenez-vous, vous-même.

Remplacez le « je n’y arriverais jamais » par « mais si, je peux le faire ». Vous verrez, c’est magique.

Evidemment on ne parle pas de retrouver une jeunesse qui n’est plus là depuis longtemps, ni de courir les pistes de danses en enquillant des shots de tequila jusqu’à 5 h du matin.

Soyons lucides, le corps ne suit plus, même si la tête a encore envie, parfois.

Tenter de nouvelles expériences est parfois aussi plus difficile, on apprend moins vite, on retient moins vite, on s’adapte moins vite au fur et à mesure que le temps passe, on a plus envie de calme et de tranquillité que de risque. C’est normal, c’est humain.

Mais c’est essentiel.

Je ne veux pas me résoudre à rester dans ce que je connais uniquement. Je ne peux pas rester à ma place.

Je veux continuer à avancer, à apprendre, à découvrir, à être curieuse, à faire de belles rencontres et à vivre de nouvelles expériences.

C’est ce qui me maintient en vie, c’est mon oxygène.

C’est mon turbo de ne jamais être où on m’attend.

Peut-être que demain ou un autre jour je déciderai de faire du saut en parachute, d’apprendre enfin à conduire ou d’aller marcher dans le désert, si mon corps veut bien résister.

Ou de me mettre à faire des charentaises en crochet.

Peu importe. Je sais que je peux le faire, si je veux, si je l’ai décidé, si je suis prête.

Peu importe aussi ce que les gens peuvent bien en penser.

Ce n’est pas leur vie, c’est la mienne et j’en fais ce que veux.

Barbarella-Handout-640x420

 

 

 

 

 

One thought on “Sweet Jane

  1. Bravo!
    Je suis d’accord avec vous. On doit avoir confiance en sois, si on peut, on veut.
    Il ne faut pas avoir peur du changement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *