Quelques raisons de, finalement, ne jamais vouloir être un pipeule

VIP

Notre époque de surexposition médiatique, où tu peut devenir connu de façon interplanétaire en 3 minutes en jouant du yukulélé en short sur Youtube, beaucoup de gens rêvent de devenir une star. D’où la floraison de photos et de vidéos … Continue reading 

Les 15 choses à ne pas faire quand tu es un pipeule

Au récent enterrement de Bernadette Lafont, grande figure du cinéma français, en été et en province, aucune présence ou quasiment de la « grande famille du cinéma », ni même d’officiels.

Alors que d’habitude pour ce genre de cérémonie, ça se bouscule au portillon.

Soit la famille avait refusé une cérémonie VIPs, soit la dame était finalement peu appréciée par ses pairs, ce qui est possible.

Soit, hypothèse horrible mais néanmois réaliste, un enterrement en province en plein été ça manque de glamour et de photographes.

A l’usage de nos amis les pipeules, voici donc un petit guide en 15 points sur ce qu’il convient de ne pas faire quand on a une image à préserver.

 

  • Accepter un partenariat avec Desigual. La marque est tellement hasbinne que même les blogueuses mode refusent d’aller à New York tous frais payés pour en parler. Se retrouver en couve de Vanity Fair affublé(e) d’une tente quechua bariolée est le meilleur moyen de torpiller sa carrière à tout jamais ET d’avoir une rubrique récurrente dans l’émission Fashion Police.

 

  • Apparaître en guest dans une vidéo de Norman. Visiblement le gars est également en cours d’hasbinnisation fulgurante, après une ascension youtubesque tout aussi fulgurante. Et fréquenter le hasbinne, le people n’aime pas ça.

 

  • Dîner dans un petit bistro sans prétention qui ne sert pas un consommé d’orties verveine-macaron au dessert. Comment veux-tu briller en société avec le descriptif d’une andouillette-frites ?

 

  • Passer tes vacances dans une campagne inconnue au bataillon. Genre la Creuse. Ou le parc naturel des terrils du Pas-de-Calais. Comment veux-tu que les paparazzis te shootent dans un bled que personne ne connait à part son maire et ses 150 habitants ? Saint-Remy de Province, Saint-Tropez ou Portofino sont des destinations bien plus sures.

 

  • Aller chez Morandini. Sauf si tu es une porn star, ou un ange de la télé réalité. Ce qui est grosso-modo équivalent. En plus les dents phosphorescentes sur fond orange à côté de toi c’est mauvais pour ton image écolo-chic.

 

  • Faire la couverture de France-Dimanche. C’est bien pour Danielle Gilbert ou Michèle Torr. On veut être glamour et moderne. Pas faire la tournée Star 80, que diable.

 

  • Se fâcher avec Karl Lagerfeld, Anna Wintour, Hedi Slimane, ou tout autre guru du style. Aie. Très mauvais. Très très mauvais. En revanche, porter uniquement des marques de créateurs pointus. On va pas se mettre de la grande marque connue sur le dos, c’est tellement banal, et c’est uniquement pour les nouveaux riches. Nous on est tellement au-delà de ça…
  • Ne pas avoir de twitter ou de page Facebook. Et surtout ne clasher personne. QUELLE HORREUR. Un bon people à l’aise dans ses fondamentaux doit avoir au moins un ou deux ennemis sur lesquels il s’acharne abondamment.

 

  • Ne pas circuler entouré(e) d’au minimum ton agent, ton publiciste, ton attachée de presse. Voire un garde du corps. Plus il y a de monde mieux c’est. Marcher seul(e) dans la rue c’est tellement mainstream.

 

  • Ne pas être (rayer la mention inutile) végétarien/végétalien/au régime sans quelque chose (c’est tellement mieux pour la santé) /écologiste avec les chats et les chihuahas/ défenseur des droits de l’homme à profiter des soldes / parrain d’une association humanitaire pour les fashionistas / recruté dans les enfoirés pour chanter faux /égerie d’une marque (sauf Desigual donc) / juré dans un télé-crochet ou participant à danse avec les stars, pour les people en voie d’hasbinnisation.
  • Ne pas avoir découvert le bouddhisme, la méditation, le travail sur soi, la psychanalyse, l’introspection lacanniene. Ne pas le dire longement en interview.

 

  • Ne pas avoir écrit un livre sur son enfance torturée parce que sa mère lui avait refusé l’avion de Barbie à Noel.

 

  • Détester Omar Sy et le dire publiquement. Ou Zidane. Ou quelqu’un de très populaire à qui on ne touche pas. Enorme faux pas en terme de communication. Même si c’est le cas.

 

  • Péter les plombs en pleine promotion et se mettre à hurler « CE FILM EST LE PLUS POURRI QUE J’AI JAMAIS FAIT JE NE VEUX PLUS JAMAIS REVOIR CETTE EQUIPE DE BRANQUIGNOLS », même si on le pense très fort, ou pire  « BANDE D’ENCULES JE VOUS DETESTE, ALLEZ TOUS VOUS FAIRE METTRE PAR MORANDINI » au 20 h chez Claire Chazal.

 

  • Aller à un enterrement en province et en été donc. Pas assez de photographes et de glamour. Attendre que quelqu’un meure à Paris pour descendre les marches de la Madeleine en noir, lunettes de soleil et avec recueillement et grâce.

 

 

 

Donatella+Versace+Versace+Front+Row+Paris+sp01Ub20fbZx.jpg

 

ERF !!!!